Clubs Écolos

Les Clubs Écolos inter-nation est un projet créé par Qualité de Vie Écodurable (QVE) pour sensibiliser les enfants dans les camps de jour pendant l’été. Depuis 2007, les membres du CA engage des animateurs afin de créer et d’animer diverses activités en lien avec l’écologie pour conscientiser les enfants à leur environnement et aux gestes qu’ils peuvent entreprendre en rentrant à la maison pour aider à une meilleure qualité de vie à Québec. Les animateurs se déplacent dans les camps de jour de L’Ancienne-Lorette, de Neufchâtel, de Lebourgneuf, de Val-Bélair et de Wendake. Ce dernier permet des rapprochements inter-nation ; autre mission de l’organisme.

À partir de l’été 2014, Qualité de Vie Écodurable enrichi son projet Clubs Écolos en souhaitant engager des animateurs pendant la période scolaire pour que davantage d’enfants soient sensibilisés aux problèmes environnementaux et aux solutions qu’ils peuvent mettent en pratique par de simples gestes quotidiens.

 

Une réflexion sur “Clubs Écolos

  1. Exemple d’activités

    Les lignes suivantes présentent quelques exemples d’activités que nous avons accomplies lors de l’été 2015.

    Premièrement, nous avions la «Danse des 3 R» qui présentait les R (Réduire/Réutiliser /Recycler). L’activité débutait avec une explication sur les 3 R. Les enfants, au cours de notre exposé, étaient invités à donner des exemples concernant les 3R. Ensuite, pour s’assurer qu’ils avaient bien assimilé le concept, l’activité se poursuivait tout en chanson. Somme toute, les jeunes devaient danser au rythme de la musique et lorsque celle-ci s’arrêtait, ils ne devaient plus bouger et écouter. Un des animateurs s’occupait alors de poser une question qui concernait les 3 R. Les petits devaient donner leur réponse en se dirigeant vers l’un des trois cerceaux, qui représentaient chacun un des 3 R. L’activité connue un franc succès et les enfants, d’une semaine à l’autre, se rappelaient du concept.

    Deuxièmement, nous cherchions à faire une activité qui permettrait aux jeunes d’aider la planète sans plus attendre. Nous avons donc créé une activité dans la forêt. Le jeu, intitulé « Gardiens de la forêt», présentait deux sujets différents. Premièrement, les enfants devaient courir dans le boisé pour récupérer des bâtons de bois spéciaux et ensuite, les ramener à leur base. À cet endroit, il y avait deux cerceaux qui leur permettaient de répondre à la question suivante : « Que pensez-vous des coupes forestières ». L’un des cerceaux signifiait « Je préfère garder la forêt sur pied » et l’autre « Couper les arbres, c’est payant ». À la fin de l’activité, nous discutions du sujet, sous forme d’une brève introduction à la foresterie. En parallèle, nous avons organisé une compétition amicale entre les garçons et les filles. L’équipe qui ramassait le plus de déchets dans la forêt gagnait. Nous avons été surpris, tant les animateurs que les enfants, de remplir cinq sacs de vidange complets d’objets recyclables et de déchets en trois matinées d’activité. En résumé, cette activité permettait de nettoyer la forêt et de transmettre de belles connaissances aux enfants.

    Troisièmement, dans le but de mieux intégrer des activités inter-nations de sensibilisation et d’éducation en environnement, nous avons créé le jeu sportif « Les Trois Sœurs ». Somme toute, le complexe Courge-Haricot-Maïs est une manière de cultiver la terre qui ne nécessite pas de pesticides ni d’engrais, car les plante se complètent. Ce type d’agriculture a été amené par les Amérindiens et ce jeu était une bonne manière d’apprendre l’agriculture durable tout en n’oubliant pas l’importance de s’imprégner des autres cultures. Le jeu était principalement de type « tag » où les enfants représentaient les trois légumes et où les animateurs représentaient les « méchants » pesticides. Les pesticides devaient attraper les légumes et les légumes devaient aller chercher des ressources pour survivre. « Les Trois Sœurs » permettaient également d’inculquer de bonnes valeurs d’entraide.
    Quatrièmement, nous avons apporté une variante à la traditionnelle activité du plantage d’haricots, déjà bien connue des enfants. En effet, nous avons utilisé de nouveaux légumes et fines herbes. Les enfants avaient le choix entre du radis melon d’eau ou du persil frisé. Ces deux plantes germent assez rapidement dans un petit contenant. les enfants apprécient, car ils voient des résultats rapidement. Ensuite, pour peaufiner l’activité, nous avons fait goûter le persil. Les jeunes devaient planter dans des contenants d’œufs, ce qui a permis de réutiliser du matériel qui était au recyclage.

    Ce ne sont que quelques exemples des dizaines d’activités que nous avons créées. Tous eurent un grand succès auprès des enfants, même que certaines activités ont été nommées « Coup de cœur » de la semaine par les camps de jour.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s